EURUS : Francine-Dominique LIECHTENHAN

DIRECTEUR SCIENTIFIQUE

Directrice de recherches au CNRS, née à Bâle, Suisse, de nationalité française et suisse.

Habilitée à diriger des recherches (Université Paris-Sorbonne [Paris IV], 1996), docteur ès lettres (Université de Bâle, Suisse, 1988). Maîtrise d’histoire (moderne et contemporaine), philologie slave et philologie française (Université de Bâle, Suisse, 1981).

Qualifiée par le CNU en Histoire (22e section) et en Études slaves (13e section)

Langues. Courantes : français, allemand (bilingue), anglais, russe. Moyennes : italien. Lecture : espagnol, hollandais, tchèque et serbe. Autres : latin, slavon.

 

Cursus professionnel (sur dix ans, le curriculum vitae complet peut être consulté sur le site du Centre Roland Mousnier) :

De 2015 à 2016 : « Prorektor » (vice-présidente) de l’Université fédérale de l’Oural chargée des relations internationales (mandat limité à un an).

Depuis 2011 : Directrice de recherche au Centre Roland Mousnier (Université Paris-Sorbonne, CNRS, UMR 8695)

De 2009 à 2013 : Directrice du projet « Blanc » subventionné par l’ANR sur « Les Français dans la vie scientifique et intellectuelle russe, XVIIIe -XXe siècles » (Contrat ANR-09-Blanc-0312-01, subvention : 250 000 € pour quatre ans)

 

Enseignement en France :

Depuis 2009 : Responsable du séminaire de recherche sur les relations entre la Russie et le monde occidental au Centre Roland Mousnier (Université Paris- Sorbonne, mensuel)

2006-2011 : Chargée de cours au Centre Roland Mousnier, UFR d’Histoire, Université Paris-Sorbonne, niveau « Master ». Sujet : Sources et méthodes de l’histoire de la Russie aux XVIe – XVIIIe siècles : société, économie, politique.

De 1999 à 2013 : Chargée de cours (td et cm) à l’Institut catholique de Paris (Histoire contemporaine spécialisée sur l’histoire soviétique et allemande, et l’histoire des systèmes totalitaires).

 

Enseignement à l’étranger, écoles d’été :

2013-2014 : Professeur invitée à l’Université de Vienne (Institut für osteuropäische Geschichte). Td et cm sur l’histoire de Russie, du XVIIIe au XXe siècles (huit heures par semaine).

2012 : École de printemps à l’Université fédérale de l’Oural (Ekaterinbourg), conférences sur l’histoire russe du XVIe et XVIIIe siècles (6 heures de cours et table ronde)

2010 et 2011 : Professeur invitée à l’Université technologique de Prague (enseignement sur l’histoire des régimes totalitaires en Europe, 18 heures de cours).

2007 : École d’été co-organisée avec A. O. Tchoubarian (Académie des Sciences de la Fédération de Russie et l’Institut d’Histoire universelle) : theme general : la Société civile, bilan et perspectives. Approches historiques, politiques et sociologiques (subventionnée par le Centre Roland Mousnier et l’Académie des Sciences de Russie).

2007 : Professeur invitée à l’Université de Harvard, Russian Research Center.

2005 et 2006 : Professeur invitée à l’Université de Rome III dans le cadre d’un programme d’échanges ERASMUS (avec l’Institut catholique de Paris) ; cours sur l’histoire du droit en Russie au XVIII e siècle (8 heures par an).

 

Administration de la recherche :

De novembre 2016 à septembre 2017 : Conseillère scientifique de l’exposition Pierre le Grand, un tsar en France (Château de Versailles, Grand Trianon)

 Depuis 2016 : Membre du Conseil scientifique et chercheur associée de l’Institut italien de la recherche sur la Méditerranée et l’Orient (ISMEO)

Depuis 2016 : Membre du Conseil scientifique de la Commission internationale d’historiens auprès de la Société russe d’histoire (RIO)

Depuis 2016 : Membre du Comité de pilotage consacré à « l’Europe des cours » du Centre de recherches du Château de Versailles

2009 sq. : Membre du Conseil scientifique de l’Institut Pierre le Grand (Saint- Pétersbourg).

Depuis 2006 : Membre du Conseil scientifique du Centre Roland Mousnier.

Depuis 2006 : Membre de l’École doctorale II de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV)

Travaux dans l’édition :

Depuis 2013 : Rédactrice en chef, de la revue trimestrielle Quaestio Rossica de l’Université fédérale de l’Oural (Ekaterinbourg).

Depuis 2011 : Directrice, avec Thierry Claeys, de la collection « Inédits russes » (SPM).

Depuis 2004 : Membre du Comité de rédaction de Sankirtos, Studies in Russian and Eastern European Literature, Society and Culture, Francfort, Berlin, Peter Lang Verlag.

Depuis 2000 : Directrice avec W. Berelowitch, enseignant-chercheur au CERCEC, et S. V. Mironenko, directeur scientifique des Archives d’État de la Fédération russe, de la série “Mondes russes” (CNRS Éditions).

 

Distinctions :

Depuis 2011 : Membre correspondante (élue) de l’Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Caen.

2010 : Prix Auguste Gérard de l’Académie des Sciences morales et politiques pour Élisabeth de Russie, l’autre impératrice, Fayard, 2007 (ouvrage traduit en russe, Moscou, Astrel, 2012).

2009 : Prix Dimitri Likhatchev (Saint-Pétersbourg) pour les travaux de coopération et l’ensemble des publications.

1997 : prix Eugène Colas de l’Académie française pour La Russie entre en Europe, CNRS Editions, 1997 (ouvrage traduit en russe, Moscou, OGI, 2000).

 

Ouvrages collectifs :

Avec A. O. Tchoubarian, Francuzy v naucnoj i intellektual’noj zizni Rossii, Moscou, Olma media group, 2010.

Avec Evgenij Rytshalovskij (RGADA), Rossija v XVIII stoletii, numéro spécial consacré à l’impératrice Elisabeth, Moscou, Academia, 2013.

Avec A. O. Tchoubarian,  Francuzy v naucnoj i intellektual’noj zizni Rossii v XIX v, Moscou, Olma media group, 2013.

Avec A. O. Tchoubarian, Francuzy v naucnoj i intellektual’noj zizni Rossii v XX v, Moscou, Olma media group, 2013.

Avec Kerstin S. Jobst, numéro spécial consacré aux investissements technologiques, financiers et intellectuels en Russie, Quaestio Rossica, no 3, 2015.

 

Publications de textes

Favier, Jean-Louis, Géopolitique du Nord, les Observations de Jean-Louis Favier sur la Russie en 1761, SPM, coll. « Inédits russes », 2016.

Olearius, Voyage en Moscovie, avec Julie Kornienko, Xavier Labat Saint Vincent et Adriano Rossi, à paraître chez SPM, coll. « Inédits russes », à paraître 2017.

 

Monographies :

Astolphe de Custine, voyageur et philosophe, Editions Champion-Slatkine, 1990, 208 p.

La Russie entre en Europe ; Elisabeth Ire et la guerre de Succession d’Autriche, CNRS Editions, 1997, 247 p.

Rossija vxodit v Evropy,  traduction en russe par Véra Miltchina, texte revu et augmenté, Moscou, OGI, 2000, 407 p.

Le Grand pillage ; du butin des nazis aux trophées des Soviétiques, Ed. Ouest- France, Mémorial, 1998, 216 p.

Les Trois christianismes et la Russie ; les voyageurs occidentaux face à l’Eglise russe (XVe-XVIIIe siècle), CNRS-Editions, juin 2002, 208 p .

Le Laboratoire du Goulag, Desclée de Browers, septembre, 2004, 309 p. (traduction en russe par A. Mitrophanov, avec la préface du père G. Mitrophanov, à paraître chez ROSSPEN, 2015).

Il laboratorio del Gulag. Le origini del sistema concentrazionario sovietico, trad. Federica Giardini, Turin, Lindau, 2009, 320 p.

Elisabeth de Russie (1709-1762), l’autre impératrice, Fayard, 2007, 526 p. (avec notes, bibliographie, chronologie, index).

Elizaveta Petrovna, Imperatrica ne poxozaja na drugix, traduction de notre Elisabeth de Russie par I. N. Vasjucenko et G. B. Zinger, Moscou, Astrel’, 2012, 635 p.

Pierre le Grand, SPM, collection « Kronos », 2011, 150 p.

Le Crépuscule des empereurs ; la fin des grandes dynasties européennes, ouvrage illustré, Ouest-France, 2012, 247 p.

Une vie pour l’histoire ; entretiens avec E. Le Roy Ladurie,  Tallandier, 2014, 249 p.

Pierre le Grand, le premier empereur de toutes les Russies, Tallandier, 2015, 687 p.

Avec E. Le Roy Ladurie, Le Siècle des Platter, t. II, Voyages de Thomas Platter II, Fayard, 2000, 703 p.

Avec E. Le Roy Ladurie, Le Siècle des Platter, t. III, Voyages de Thomas Platter II, Fayard, 2005, 637 p.

La bibliographie complète et réactualisée est sur le cite du Centre Roland Mousnier (www.centrerolandmousnier.fr)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.